Skip to main content

Le système de calques

Les calques sont un outil courant dans les logiciels de graphisme. GIMP utilise le même système, et c'est également le cas des langages de programmation pour faire l'interface des logiciels.

L'idée est équivalente à dessiner sur plusieurs feuilles de papier calque superposées, de manière à ne pas redessiner directement par dessus un dessin, et à pouvoir réarranger les calques au besoin.

Le menu Calque vous permet de les gérer, mais le menu contextuel associé, accessible depuis Calque > Calques..., est plus facile à manipuler.

Voici sa typologie, et les fonctionnalités qui vous intéresseront dans un premier temps :

image.png

En premier lieu, il est possible d'ajouter un calque à l'aide du bouton + vert situé en bas à gauche. Vous pourrez le renommer et indiquer sa position.

Cependant, en cliquant et glissant les calques dans l'interface, vous pouvez réagencer ceux-ci comme bon vous semble. Cela rend d'ailleurs un peu caduques les flèches oranges permettant de réarranger les calques. Il est également possible de ranger des calques  à l'intérieur des autres calques.

Les calques situés en haut apparaissent devant, ceux situés en bas apparaissent derrière.

Le bouton - rouge vous permet de supprimer le calque sélectionné. Attention, cela supprime tous les objets qu'il contient !

Le petit bouton en forme d’œil à côté du nom du calque permet de cacher le calque, afin de mieux travailler.

Le petit bouton en forme de cadenas permet de verrouiller le calque, ce qui empêche d'en sélectionner les éléments. C'est notamment pratique lorsque l'on a mis un fond coloré à l'image, et que l'on ne souhaite pas le sélectionner quand on clique dessus.

Il est également possible de régler l'opacité générale du calque afin d'obtenir des effets de transparence.


Dans les outils de dessin matriciels, comme GIMP, un calque est constitué de pixels. De fait, lorsque que vous redessinez par dessus un dessin déjà présent, celui-ci est remplacé, car les pixels sont modifiés directement.

Ce n'est pas le cas avec un dessin vectoriel, car les formes sont stockées indépendamment les unes des autres. Un dessin placé au dessus d'un autre dans le même calque n'écrase pas celui qu'il recouvre.

Il devient donc possible de réarranger la superposition des objets graphiques à l'intérieur même d'un calque. Pour ce faire, il faut sélectionner l'objet dont on souhaite modifier la profondeur, puis utiliser le Menu d'édition rapide via les boutons d'agencement :

image.png

Ceux-ci permettent de descendre ou monter l'objet d'un niveau de profondeur, ou de l'envoyer au premier ou dernier plan. Cela ne changera pas les objets de calques par ailleurs.