Néguentropie

Néguentropie est une installation artistique participative qui vise à utiliser le Numérique et la Data visualisation pour remettre l’humain au centre des usages. Elle propose de créer un espace de sensibilisation où science, philosophie et art s’agrègent dans une activité ludique, véritable expérience à vivre. Accessibilité des outils, technologie ouverte. Le “spectateur” n’est plus dans la position d’apprenant ni de consommateur d’outils numériques, mais bien dans celle du collaborateur qui fait advenir l’œuvre. Cette réflexion se décline concrètement par l’aménagement mobilier d’un espace propice à l’expérimentation à construire avec les participants puis, un atelier Paper Planet est proposé au public (construction d’un globe terrestre projeté à partir de données numériques grâce au logiciel D3.js). Une trace de l’expérience est conservée grâce au son, à la vidéo, à l'écrit via la plate-forme Do-doc en direct, le tout sous Licence Art-Libre. https://neguentropie.art/

Néguentropie

L'oeuvre  Néguentropie se base sur la notion d’art en tant qu’expérience à vivre. Se détachant de la notion académique d’artiste, focalisée sur l’individu, c’est le collectif créateur qui produit l’œuvre collective artistique. L’art a vu naître depuis les années 1960 de nombreuses expérimentations collectives, où la posture de création est assurée par le protocole lui-même. ( Protocoles Fluxus etc…)
Le spectateur n’est plus dès lors dans la position d’apprenant ou de consommateur, mais bien dans celle du collaborateur qui fait advenir l’oeuvre. Une trace de l’expérience vécue est conservée grâce à la vidéo, dont les participants sont eux même auteurs et acteurs.

Le projet Néguentropie fonde sa pédagogie sur une pensée philosophique liant le temps et l’être au monde : hétérotopie de Meta-Sensibilisation

A la fois mathématique, organique et architecturale, cette forme permet des variations infinies dans l’agencement des objets. Les déclinaisons thématiques varient selon le type de cartographie, qui peut être celle d’un quartier, du monde, d’un territoire sensible ou tangible ou avoir d’autres sources plus mythologiques.

Afin de rendre cette œuvre collective efficiente, l’expérience du public doit se faire dans un espace pensé, construit et scénographié. Cet atelier est conçu avec une médiation qui favorive l’expression de la citoyenneté du public. Par la participation active, l’expérience vécue permet de raconter une histoire, l’histoire personnelle et collective de notre rapport au monde.

La cartographie

Un atelier Paper planets est conçu, à partir de cartographies artistiques et numériques, qui propose au public de construire une forme en 3 dimensions en étant installé a l’intérieur d'un icosaèdre construit a partir d'une projection de Richard Buckminster-Fuller.

Projection Richard Buckminster-Fuller

Neguentropie.png

Base de donnée avec Do.doc

Conçu par l'Atelier des chercheurs pour documenter et créer des récits à partir d'activités pratiques, do•doc prononcer doudoc est un outil libre et modulaire, qui permet de capturer des médias (photos, vidéos, sons et stop-motion), de les éditer, de les mettre en page et de les publier. Son design composite permet de le reconfigurer de manière à ce qu'il soit le plus adapté possible à la situation dans laquelle il est déployé.

La Licence Art Libre

Avec la Licence Art Libre, l’autorisation est donnée de copier, de diffuser et de transformer librement les œuvres dans le respect des droits de l’auteur.

Loin d’ignorer ces droits, la Licence Art Libre les reconnaît et les protège. Elle en reformule l’exercice en permettant à tout un chacun de faire un usage créatif des productions de l’esprit quels que soient leur genre et leur forme d’expression.

Si, en règle générale, l’application du droit d’auteur conduit à restreindre l’accès aux œuvres de l’esprit, la Licence Art Libre, au contraire, le favorise. L’intention est d’autoriser l’utilisation des ressources d’une œuvre ; créer de nouvelles conditions de création pour amplifier les possibilités de création. La Licence Art Libre permet d’avoir jouissance des œuvres tout en reconnaissant les droits et les responsabilités de chacun.

Avec le développement du numérique, l’invention d’internet et des logiciels libres, les modalités de création ont évolué : les productions de l’esprit s’offrent naturellement à la circulation, à l’échange et aux transformations. Elles se prêtent favorablement à la réalisation d’œuvres communes que chacun peut augmenter pour l’avantage de tous.

Néguentropie.art

Erwan Bozec - Philippe Rivière - Luc Léger - Aline Perdereau - Néguentropie, 2020
Copyleft: cette œuvre est libre, vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org

Néguentropie - Frontière

On ne peut pas parler de projections cartographiques sans parler de la projection de Mercator. Elle est tristement célèbre. On s’en prend à elle comme si elle était coupable d’avoir déformé la Terre. Certes, elle montre un Groenland d’une taille proche de celle de l’Afrique, alors que le Groenland est en réalité de la taille de l’Arabie saoudite. C’est parce que, plus on zoome près des pôles, plus la projection Mercator est grande.
Une fois qu’on a compris le problème, on laisse tomber la projection Mercator, et on se met en quête d’une projection plus appropriée. Mais on peut l’étudier un peu plus. Je veux savoir si je peux atteindre le fond. Jusqu’où la projection Mercator acceptera-t-elle de se laisser zoomer ? Allons le découvrir